Chambre syndicale française des Négociants et Experts en Philatélie

La puce à l’oreille – juin 2020

Cet article est réalisé par la C.N.E.P., sous la plume de Vincent Beghin, en partenariat avec le magazine L’Echo de la Timbrologie, dans lequel il a été publié (n°1952, juillet-août 2020).

Un “chopin”, dans l’argot de la philatélie, désigne une pièce qu’un collectionneur achète moins cher que sa valeur réelle, grâce à son flair et à l’étendue de sa culture philatélique. Dans cette rubrique, nous vous présentons des exemples de chopins réalisés récemment, en vous révélant ce qui a mis la puce à l’oreille de l’acheteur. L’occasion pour vous d’apprendre à repérer de telles pépites.

Les pièces : il s’agit d’un ensemble vendu récemment sur un site d’enchères en ligne avec la description suivante “Lot de 4 documents” et une seule photo  : celle ci-dessus. Difficile de faire plus succint ! 

Valeur estimée au premier coup d’oeil  : très faible. On voit, au premier plan, une lettre affranchie avec un banal n°14A, au deuxième plan, une lettre sans timbres, et au troisième des papiers qui ressemblent à des documents administratifs. Rien de très affriolant !

Valeur réelle après examen plus approfondi : 300 à 400 d’euros.

Lire la suite : l’article au format pdf 

By | 2020-07-03T11:44:09+02:00 juillet 3rd, 2020|Blog & Actus, Toutes les actualités|0 Comments